[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Santé publique

Plan canicule

Suite à la canicule d’Août 2003, le Ministère de la Santé et de la Protection Sociale, a prévu depuis 2004 la mise en place d’un plan départemental de gestion de la canicule. Dans le cadre d’un plan canicule local relayé par la municipalité, des actions sont mises en place.

Principales actions :

Registre nominatif des personnes âgées ou handicapées isolées.

En cas de déclenchement du plan canicule les personnes inscrites sur le registre seront appelées, un lien avec les personnes intervenantes au domicile peut être fait si besoin (famille, médecin, autres intervenants) et des visites à domicile seront  mises en place si besoin.

Liste de bénévoles

La ville de Libourne a choisi de faire appel à des bénévoles. Ils  pourront participer, si besoin,  à appeler les personnes inscrites sur le registre nominatif, en cas de déclenchement du plan canicule.

Rappel des conduites à tenir en cas de fortes chaleurs

  • Se rafraîchir : rester à l’intérieur du domicile dans les pièces les plus fraîches, s’humidifier le corps par des bains, des douches, ou à l’aide de brumisateur ou gant de toilette.
  • Se protéger de la chaleur : fermer les volets et les rideaux des façades exposées au soleil ; ouvrir les fenêtres la nuit en provoquant des courants d’air ; en cas de sortie rester à l’ombre, porter un chapeau, des vêtements légers (coton) et amples, de couleur claire
  • Boire et continuer à manger comme d’habitude : boire au moins 1,5 l par jour, sauf contre-indication médicale (eau, bouillon de légumes, tisane…) ; ne pas consommer d’alcool et éviter l’eau glacée ;  fractionner les repas si vous n’avez pas très faim.
  • Demander conseil au médecin traitant surtout en cas de prise médicamenteuse ou lors de troubles inhabituels comme des crampes musculaires, un épuisement avec étourdissement, faiblesse ou insomnie inhabituelle, perte de poids rapide et importante.

Mobilisation des services municipaux et des partenaires extérieurs 

Depuis la dramatique période estivale de 2003, les services municipaux et partenaires externes sont mobilisés pour apporter des réponses techniques en cas de déclenchement préventif par la Ville ou par l’Etat. 

Dépistage du cancer du sein

Avec près de 53 000 nouveaux cas chaque année, le cancer du sein est, en France, le cancer le plus fréquent chez la femme :
- 1 femme sur 8 a eu ou aura un cancer du sein au cours de la vie
- 75 % des cancers du sein se déclarent après 50 ans
- 11500 décès annuels.

Chaque année, pendant tout le mois d’octobre, la ville de Libourne s’associe à l’opération « Du rose plein les yeux » et illumine en rose le square du XVème dragon afin de sensibiliser les femmes sur l’importance du dépistage du cancer du sein.

Un dépistage précoce du cancer du sein en permet le plus souvent la guérison.

Les femmes de 50 à 74 ans sont invitées, par courrier, à pratiquer une mammographie de dépistage gratuite. Cet examen est pris en charge à 100 % par l’assurance maladie sans aucune avance de frais. Pratiquée régulièrement  la mammographie permet de détecter des cancers du sein à un stade précoce.

En Gironde, c’est l’AGIDECA (Association Girondine pour le Dépistage des Cancers)  qui a en charge l’organisation de ces invitations, envoyées tous les 2 ans,  Cette lettre est accompagnée d’une liste de 150 radiologues agréés en Gironde.

Pour en savoir plus

Institut National du cancer : www.e-cancer.fr ou appelez Cancer Info 0 810 810 821

- AGIDECA (Association Girondine pour le Dépistage des Cancers).
28 Avenue Ariane – Parc Candéra Sud – 33800 BORDEAUX
Tél : 05.57.29.14.60. – Fax : 05.57.29.14.69

- LA LIGUE NATIONALE CONTRE LE CANCER – 6 rue Terrasson – 33800 BORDEAUX – 05.56.94.76.41

 - COMITE FEMININ GIRONDE POUR LE DEPISTAGE DU CANCER DU SEIN –
Résidence beau site – 40 rue Poujeau – 33200 BORDEAUX
Tél/fax : 05.56.02.17.77

La mission handicap et santé publique participe à la valorisation des actions de santé publique, coordonne le plan canicule, participe aux actions de santé publique nationales notamment de dépistage du cancer du sein).

Contact : Mission handicap et santé publique - Brigitte Masdoumier :
05 57 55 33 70 - 06 85 63 76 05 - missionhandicap@mairie-libourne.fr

Halte aux idées reçues : fumer n’est jamais sans risque !

A l’occasion de la Journée mondiale sans tabac du 31 mai 2016, le ministère des affaires sociales et de la Santé lance une nouvelle  campagne de sensibilisation nationale du 23 mai au 30 juin 2016. Son objectif est de rappeler que fumer n’est jamais  sans risque et de promouvoir de nouveau dans les médias le dispositif Une vie sans tabac grâce au soutien de Tabac Info Service.

Parce que l’arrêt du tabac représente un véritable défi, le dispositif Tabac Info Service offre un vrai soutien aux fumeurs qui souhaitent mettre un terme à leur consommation de tabac.

Trois outils interactifs sont à leur disposition :

Idées reçues

  • Non, le cancer des poumons ne touche pas que les seniors. Il touche les fumeurs dès 35 ans.
  • Non, faire du sport, tous les jours ne protège pas les fumeurs du cancer : ça ne nettoie pas les poumons.
  • Non, fumer « seulement » 4 cigarettes par jour n’est pas sans risque. En fait, ça multiplie par 3 le risque d’infarctus.

Informations

  • Vous trouverez l’ensemble des documents d’information sur le tabac sur le site de l’INPES : inpes.santepubliquefrance.fr.
  • Cette année diffusion de la première série de vidéos d’information accessibles à tous « J’arrête de fumer ». Elles sont consultables et téléchargeables à l’adresse : inpes.santepubliquefrance.fr/accessible