[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Expositions temporaires

Salle d'exposition

Musée du Carmel
Adresse
: 45, allée Robert Boulin - Libourne
Tel : 05 57 55 33 44 / 05 57 51 91 05
E-mail : musees@mairie-libourne.fr
Horaires : Ouvert  du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h.
Entrée libre. Visite commentée sur demande. Fermé les jours fériés

Expositions temporaires :
Présentées à la Chapelle du Carmel, les expositions temporaires permettent l’étude et la mise en valeur, autour d’un thème, d’œuvres patrimoniales et contemporaines.

Historique de la Chapelle du Carmel :
La chapelle faisait parti du couvent des Carmélites de Libourne.
La première pierre des bâtiments conventuels est posée le 19 mars 1840 par l’abbé Charrier, curé de Libourne et chanoine de la cathédrale St André de Bordeaux.
Le couvent se développe alors sur trois rues : les allées de la République au Sud-Ouest (aujourd’hui allées Robert Boulin) la rue Pline Parmentier au Sud-Est, la rue Jules Steeg à l’Est. A l’origine, la chapelle du Carmel est réservée aux seules religieuses, mais devant les sollicitations des fidèles du quartier, le lieu de culte sera ouvert aux habitants en avril 1842.
Les bâtiments conventuels construits en même temps que la chapelle ont été conçus dès le départ pour être un Carmel, un lieu que les religieuses ne quitteront plus une fois leurs vœux prononcés.
Elles doivent donc trouver sur place de qui suffire à leur vie quotidienne. Le couvent de Libourne renfermait donc une basse-cour, un moulin, un lavoir, une buanderie.
Il ne subsiste aujourd’hui que la Chapelle et un bâtiment abritant la Police Municipale et l’agence commerciale de Calibus. Les bâtiments conventuels ont été détruits après des dernières carmélites qui rejoignirent en 1972 le couvent du Carmel de Prouillan à Condom dans le Gers. En 1983, par décision du Conseil Municipal, la Chapelle devient la salle des expositions temporaires du Musée de Libourne.

21, rue La Boétie – Libourne

Tout à la fois reflet d’un épisode sombre de la ville de Libourne et rendez-vous culturel majeur, l’exposition « 21, rue La Boétie – Libourne » s’annonce déjà comme le temps fort artistique de l’automne 2018.

Montrée au musée des Beaux-Arts de Liège (Belgique) en 2016, puis l’année d’après à Paris, au musée Maillol, elle rend hommage au célèbre marchand d’art Paul Rosenberg, grand-père de la journaliste Anne Sinclair, dénoncé et spolié durant la Seconde Guerre mondiale.

Du 27 octobre 2018 au 2 février 2019

Lieu :
Chapelle du Carmel,
45, allées Robert-Boulin,
Libourne.

Entrée libre du mardi au samedi (10 h - 13 h et 14 h -18 h), sauf dimanche et jours fériés.

Visites commentées de l’exposition

Novembre :
- Mardi 6 novembre 2018 : 11h/12h
- Jeudi 8 novembre 2018 : 16h/17h
- Mardi 20 novembre 2018 : 11h/12h
- Jeudi 22 novembre 2018 : 16h/17h
- Samedi 24 novembre 2018 : 14h/15h
- Mardi 27 novembre 2018 : 11h/12h
- Jeudi 29 novembre 2018 : 16h/17h

Décembre :
- Mardi 4 décembre 2018 : 11h/12h
- Jeudi 13 décembre 2018 : 16h/17h
- Mardi 18 décembre 2018 : 11h/12h
- Jeudi 20 décembre 2018 : 16h/17h
- Samedi 22 décembre 2018 : 14h/15h
- Jeudi 27 décembre 2018 : 11h/12h

Janvier :
- Mardi 8 janvier 2019 : 11h/12h
- Jeudi 10 janvier 2019 : 16h/17h
- Mardi 22 janvier 2019 : 11h/12h
- Samedi 26 janvier 2019 : 14h/15h
- Mardi 29 janvier 2019 : 11h/12h
- Jeudi 31 janvier 2019 : 16h/17h