[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Expositions temporaires

Salle d'exposition

Musée du Carmel
Adresse
: 45, allée Robert Boulin - Libourne
Tel : 05 57 55 33 44 / 05 57 51 91 05
E-mail : musees@mairie-libourne.fr
Horaires : Ouvert  du mardi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h.
Entrée libre. Visite commentée sur demande. Fermé les jours fériés

Expositions temporaires :
Présentées à la Chapelle du Carmel, les expositions temporaires permettent l’étude et la mise en valeur, autour d’un thème, d’œuvres patrimoniales et contemporaines.

Historique de la Chapelle du Carmel :
La chapelle faisait parti du couvent des Carmélites de Libourne.
La première pierre des bâtiments conventuels est posée le 19 mars 1840 par l’abbé Charrier, curé de Libourne et chanoine de la cathédrale St André de Bordeaux.
Le couvent se développe alors sur trois rues : les allées de la République au Sud-Ouest (aujourd’hui allées Robert Boulin) la rue Pline Parmentier au Sud-Est, la rue Jules Steeg à l’Est. A l’origine, la chapelle du Carmel est réservée aux seules religieuses, mais devant les sollicitations des fidèles du quartier, le lieu de culte sera ouvert aux habitants en avril 1842.
Les bâtiments conventuels construits en même temps que la chapelle ont été conçus dès le départ pour être un Carmel, un lieu que les religieuses ne quitteront plus une fois leurs vœux prononcés.
Elles doivent donc trouver sur place de qui suffire à leur vie quotidienne. Le couvent de Libourne renfermait donc une basse-cour, un moulin, un lavoir, une buanderie.
Il ne subsiste aujourd’hui que la Chapelle et un bâtiment abritant la Police Municipale et l’agence commerciale de Calibus. Les bâtiments conventuels ont été détruits après des dernières carmélites qui rejoignirent en 1972 le couvent du Carmel de Prouillan à Condom dans le Gers. En 1983, par décision du Conseil Municipal, la Chapelle devient la salle des expositions temporaires du Musée de Libourne.

Jacques Emile Blanche (1861-1942) Le peintre aux portraits

L’exposition présentée au Carmel s’inscrit dans le cadre des prêts hors les murs initiés par le musée des beaux-arts de Rouen qui possède l’ensemble français le plus important d’œuvres réalisées par Jacques Emile Blanche.

Jacques-Émile Blanche est né à Paris le 31 janvier 1861. Élève de Stéphane Mallarmé au lycée Condorcet, il développe un goût prononcé et continu pour la littérature. Au lycée, il se lie d’amitié avec Henri Bergson et André Gide. Dans le même temps, il excelle dans la musique et peint avec talent.

Le style que déploie Jacques-Émile Blanche en matière de peinture est bien éloigné des leçons qu’il reçut de son professeur Henri Gervex et trouve plutôt ses emprunts dans la peinture anglaise et hollandaise. Son art est fougueux, vivant et raffiné, à l’image du milieu mondain qu’il côtoie.

Durant l'été, profitez de visites guidées gratuites !

JUILLET :

  • Mardi 3 juillet 11h/12h
  • Jeudi 5 juillet 16h/17h
  • Mardi 10 juillet 11h/12h
  • Mardi 17 juillet 11h/12h
  • Jeudi  19 juillet 16h/17h
  • Samedi 21 juillet 15/16h
  • Mardi 24 juillet 11h/12h
  • Jeudi 26 juillet 16h/17h
  • Mardi 31 juillet 11h/12h

AOUT :

  • Jeudi 2 aout 16h/17h
  • Samedi 4 aout 15h/16h
  • Mardi 7 aout 11h/12h
  • Jeudi 16 aout 16h/17h
  • Mardi 21 aout 11h/12h
  • Jeudi 23 aout 16h/17h
  • Jeudi 30 aout 16h/17h

 SEPTEMBRE :

  • Samedi 1er septembre 15h/16h
  • Mardi 4 septembre 11h/12h
  • Jeudi 6 septembre 16h/17h
  • Mardi 11 septembre 11h/12h
  • Jeudi 13 septembre 16h/17h