[Aller au menu]

  • Imprimer
  • Envoyer à un(e) ami(e)
  • Partager sur Facebook
  • Partager sur Twitter

Libourne demain

Libourne conquiert de plus en plus de monde. La Ville doit satisfaire ceux qui y habitent et y travaillent aujourd’hui, comme ceux qui choisiront de s’y installer, voire simplement de la visiter. Chacun à sa manière pourra être l’ambassadeur du « Loving Libourne ». Il faut se projeter loin et se poser les bonnes questions : quelle ville voulons-nous en 2025 ? Attractive, attrayante même, respectueuse de ses atouts et soucieuse des générations à venir, sûrement ! À 20 minutes de la gare de Bordeaux et ses 20 millions de voyageurs, avec des arrêts TGV, Libourne est connectée.

Pour accompagner le développement de notre ville, porte d’entrée du territoire libournais mais aussi de la métropole bordelaise, nous avons choisi de nous doter d’un projet urbain à horizon 2025. Une perspective où devront confluer toutes les énergies, toutes les opérations que nous mettons en œuvre pour redonner à Libourne ses lettres de noblesse. Cette identité où pierre, eau, végétal, bastide et vignes se retrouveront de nouveau assemblés et en harmonie.

L'essentiel

La direction du projet urbain travaille aux côtés du directeur général des services pour la mise en œuvre des opérations relevant du projet urbain de la Ville, nécessairement transversales. 

Directrice du projet urbain :
Ingrid Voisin-Chadoin
Elu référent : Laurence Rouede - 1ère adjointe déléguée à la coordination générale de l’activité municipale, aux ressources humaines, au développement économique et à la reconversion de l’ESOG.

Cela passe par plusieurs éléments. D’abord un cœur fort, celui du noyau historique, que nous devons réhabiliter tant du point de vue des espaces publics que de l’habitat. Ensuite, un rapport à l’eau à restituer : nous souhaitons redonner toute leur place à nos rivières, l’Isle et la Dordogne, celles auprès desquelles notre ville s’est construite. Nous avons comme ambition de révéler cette confluence, l’une des plus belles de France. Enfin, un lien paysager que nous devons réaffirmer avec les quais et berges mais aussi par un travail fin sur la place de nos vignes et des entrées vers nos quartiers.

Très vite, le rayonnement du centre-ville doit profiter à tous les quartiers et au-delà, c’est la reconquête d’un territoire et de son image qui est en marche. Investir à Libourne, c’est choisir une croissance qui respecte l’existant, une valeur sûre. Notre ville doit s’inspirer  de son histoire pour participer à la croissance métropolitaine, sans complexe mais avec raison. Ville centre à taille humaine, Libourne possède une offre de services publics équivalents à une ville de 50 000 habitants, avec notamment le plus important hôpital d’Aquitaine, en dehors des CHU. D’importants travaux de restructuration et de modernisation de ce centre hospitalier sont en cours et s’achèveront en 2018, représentant un investissement total de 158 millions d’euros.

Le projet urbain, ses grands axes, ses spécificités sont en cours d’écriture. Notre feuille de route sera stabilisée et enrichie à la fin du 1er semestre 2016. Au total, notre projet urbain représente un investissement de 35 millions en 10 ans. Il intégrera les démarches en cours, telle la révision de notre document réglementaire, le Plan Local de l’Urbanisme, mais également les opérations déjà lancées : aménagement des quais et des berges, relance des activités portuaires, requalification des espaces publics du centre-ville. Demain s’y ajouteront la requalification de l’habitat ancien, notamment celui de la bastide et la reconversion des casernes Lamarque et Proteau.

Mettre en œuvre le projet urbain

Comment se met en œuvre un projet urbain aussi ambitieux au sein des services municipaux ?

Pour mettre en œuvre ce projet urbain, il faut de l’envie, de la volonté… de la transversalité. Nous avons donc mis en place, avec la 1ère adjointe déléguée à la coordination générale de l’action municipale, une direction du projet urbain qui  s’appuie sur les compétences des services existants pour optimiser les échanges et la réactivité. Un projet comme celui des quais et berges doit entrer en résonance avec celui de la bastide.  Pour y parvenir, il était nécessaire de renforcer les liens entre services. Toutes nos actions doivent être articulées et ainsi concourir à la réalisation des objectifs du projet urbain Libourne-2025.

Comment travaille concrètement la nouvelle direction du projet urbain ?

Elle est rattachée au directeur général des services et mène une action de coordination et de pilotage du projet urbain. Ingrid Voisin-Chadoin, la directrice du projet urbain, qui a intégré nos services en juin, après avoir travaillé ces 6 dernières années à Bordeaux comme chef de projet des Bassins à Flot*, nous a proposé une organisation en « mode projet ». Cette forme de management est connue et pratiquée dans le monde de l’entreprise comme dans celui des collectivités. La nouveauté est de la mettre en œuvre à l’échelle d’une ville moyenne comme Libourne.

Libourne était innovante hier lorsqu’elle décidait de sa politique de l’eau et des transports urbains gratuits, elle le sera demain avec son projet urbain. Cette dynamique de mise en commun et de partage entre élus, doit plus que jamais s’appliquer également dans les services.

*Les Bassins à Flot : opération d’aménagement du Nord de Bordeaux en bord de Garonne (4 500 logements, 6 000 emplois)